Actualitésà la une

17 février 2016

Événement du 10 décembre 2015 Ciné-débat qui avait pour thème « Sous le signe du lien »

Séquence émotion lors de la projection du film L'Arbre de Julie Bertucelli, suivi d'un débat avec la réalisatrice et le pédopsychiatre Guy Cordier. Plus de 200 personnes étaient présentes à l'évènement de fin d'année organisée par la Fondation d'entreprise OCIRP le 10 décembre 2015 à L'Elysées Biarritz.

À l'issue de ce ciné-débat qui avait pour thème « Sous le signe du lien », les invités ont pu découvrir l'exposition qui présentait les 27 projets soutenus par la Fondation en 2015.  Vous pouvez retrouver l'intégralité de ces projets dans une  brochure exceptionnelle (mettre le lien pour télécharger ).

Un reportage vidéo vous fait vivre ou revivre cet évènement

Transcription textuelle vidéo de l'événement du 10 décembre 2015

Plans sur l’arrivée des invités à l’espace qui accueille l’évènement de fin d’année de la Fondation d’entreprise OCIRP

Voix off

Dans l’objectif de sensibiliser une nouvelle fois la grand public à la situation des enfants orphelins en France, la Fondation d’entreprise OCIRP a organisé le 10 décembre 2015 un ciné-débat autour du film L’Arbre, de Julie Bertuccelli. L’occasion de rappeler qu’il y a aujourd’hui en France en moyenne un enfant orphelin par classe, et que ces jeunes sont depuis trop longtemps oubliés des politiques publiques et des statistiques.

Plan sur Michel Keller, président de la Fondation d’entreprise OCIRP

Chaque année, on a un évènement et je pense que choisir un film grand public, mais qui pose finalement toutes les questions que les enfants endeuillés ou une famille endeuillée peut se poser, c’était particulièrement pertinent.

Plans sur le public dans la salle de projection, plan sur un extrait du film L’Arbre

Plan sur Julie Bertuccelli

C’est en plus un film qui raconte plusieurs manières de faire le deuil, plusieurs enfants à différents âges, sans que ce soit du tout un film exhaustif. Ça reste une fiction avec plein d’autres enjeux aussi.

Plans sur la scène de la salle de projection avec Julie Bertuccelli, la réalisatrice, Guy Cordier, pédopsychiatre et l’animatrice du débat.

Voix off

Afin de prolonger le film et de mieux comprendre le deuil chez l’enfant, Corinne Rieber a animé un débat entre la réalisatrice et Guy Cordier, un pédopsychiatre spécialiste de la question.

Plan sur l’animatrice qui s’adresse, sur scène, à Guy Cordier

En quoi le comportement, les réactions de Tim, sont-elles vraiment celles d’un adolescent endeuillé ?

Plan sur Guy Cordier sur scène

Beaucoup d’adolescents, quand le deuil, la mort survient dans la famille, restent à distance, ont du mal à participer aux rituels.

Plan sur Guy Cordier

Le film que l’on a vu ce soir, je l’ai vu quatre fois. A chaque fois, j’y ai découvert de nouvelles richesses. Et on voit les différences et les subtilités de ce chemin de deuil pour la famille. Et je trouve que le film, à ce niveau-là, est tout à fait remarquable.

Plan sur Julie Bertuccelli

Moi, ça m’intéressait beaucoup aussi qu’un pédopsychiatre analyse le film, et voit, et fasse ressortir des choses que je faisais peut-être instinctivement, que j’avais écrites comme cela, entre les choses que j’avais vécues, entre les choses que j’imaginais. Et les questions du public étaient intéressantes parce que ça faisait rebondir sur d’autres choses dont on n’avait peut-être pas parlé. Donc, c’est sûr, c’était vraiment une rencontre passionnante et qui m’a beaucoup apporté.

Plans sur le public qui applaudit

Plan sur Philippe Pihet, vice-président de la Fondation d’entreprise OCIRP

L’objectif de la soirée Fondation OCIRP, c’est de faire connaître la fondation, bien évidemment, qui est la seule fondation en France sur l’orphelinage.

Plans sur Philippe Pihet sur scène, plans sur les affiches de l’exposition, plans sur la brochure

Voix off

Un objectif rempli par la fondation qui, cette année, avait décidé de mettre en avant les 27 projets soutenus en 2015, au travers d’une exposition originale et d’une brochure dédiée, mêlant textes, dessins et photos. Une belle manière de rendre hommage à ses acteurs de terrain et de leur permettre de se rencontrer.

Plans sur les invités au cocktail, plans sur les affiches de l’exposition

Plan sur Philippe Pihet

En accompagnement à l’orphelinage, il existe tout un tas d’associations sur notre pays et ces associations, à travers la fondation, et à travers les appels d’offre qu’on est amené à faire, nous les valorisons en faisant sortir de l’ombre

Plans sur les affiches des projets soutenus par la fondation, plans sur les invités

Voix off Michel Keller

Finalement, lors de la première période de vie de cette fondation, année après année, on a constaté qu’on comblait un vide en quelque sorte, qu’on répondait à des attentes dans différents domaines.

Plan sur Michel Keller

Et c’est la raison pour laquelle on a dit, non seulement on continue, mais on y met davantage de ressources

Fin de la vidéo

Consulter la brochure des projets soutenus en 2015